vendredi 22 octobre 2021

Carte Blanche aux photographes, jusqu'au 7 novembre 2021, Aigues-Mortes

Photo de l'affiche ©Serge Manse

Carte blanche, le retour ! Revoici les photographes de Regards d'Aigues-Mortes à la Chapelle des Capucins d'Aigues-Mortes, après une session 2020 réduite à 3 jours pour cause d'épidémie.

21 photographes se partagent l'espace et présentent comme ils le souhaitent la série de leur choix.

L'un des photographes est toujours présent. Venez nous voir.

En voici la liste, dans l'ordre d'accrochage :

SERGE MANSE


PHILIPPE BLAISE, Les juments de Lucien Kreninger / Récurrences


CHRISTIAN CAU


NATHALIE STICKELBAUT, À Paris en été


HERVE MANSE, Portugal


VALÉRIE TOURNEUR, Couleurs d’Automne


JEAN-LOUIS BAUDEQUIN


GUDRUN BAUER, Brumes


ALBERTO GARCIA, Hôtel Biarritz, Alcanar, Espagne


PATRICE BANQ, La vie en rose


ISABELLE SECRETAN, Question de Grèce


BERNARD BILLET, Sur les routes blanches de Toscane


DANIEL BELLET, Portraits de rue en Inde


MICHELE DE SOUZA, Atmosphères


VERONIQUE RIETHMULLER, Guyane


SOLANGE YRIARTE, Ils habitent le marais


ALAIN VIELLE, Eau feu !


FRANCOISE MARTIN, Colorisation


BRUNO LAHOUSSE, Vélo passion


THIERRY SECRETAN, L’Empreinte du cachalot


VIRGINIE BURGOS, Photobox

Carte blanche, jusqu'au 7 novembre 2021

Chapelle des Capucins, place Saint Louis, Aigues-Mortes. 

Avec masque et pass sanitaire entrée libre de 11h à 13h et de 14h à 17h30.



lundi 21 juin 2021

Brassens aurait cent ans, à toi le passant

©Philippe Blaise, Toi le passant
Brassens aurait cent ans, et la Médiathèque André Chamson dédie son mois de juin à la musique, nous aussi. Trois photos accueillent les lecteurs eu milieu des livres et des CD.
Celle de Philippe Blaise dit toute l'actualité de Brassens. Ce passant venu s'insérer dans le cadre devient celui à qui il dédie sa photo, l'un des milliers d'inconnus qui fredonnent Les Copains d'abord...

©Bruno Lahousse, Composition musicale

Bruno Lahousse évoque la Composition musicale. Voilà un bel exemple de focus stacking, empilement de mises au point décalées permettant d'agrandir la profondeur de champ, dont Bruno est spécialiste. L'hyper netteté ajoute à l'étrangeté du reflet, et pour une fois la poésie de la photo vient d'elle et non pas d'un effet de flou. Bruno a été récompensé dans le concours mensuel de La Photo Pour Tous pour cette image.

©Virginie Burgos, Ecoute
Un air entendu dans la rue, plus rien ne compte que l'écoute émerveillée, c'est ce que montre Virginie Burgos, et c'est aussi l'essence de la fête de la musique.

Entrons dans le royaume des mots, des sons et des images. Merci à l'équipe de la Médiathèque de faire ce mois-ci encore plus de place à nos photos, avec la série Concerts de Michèle de Souza,  Andalousie d'Isabelle Secretan, Arles et Batucada de Thierry Secretan, et la série de Gudrun Bauer : Virtuoses de rue, John, Tsiganes.



Série Concert©Michèle de Souza


Série Virtuose de rue, John, Tsiganes©Gudrun Bauer


Mars, avril, mai, juin, l'écriture, l'humour, les jardins, la musique : grâce à cette collaboration avec la Médiathèque d'Aigues-Mortes nous aurons finalement construit notre exposition thématique annuelle,  Thema 2021, sous une forme nouvelle, adaptée aux circonstances du confinement/déconfinement, jusqu'à l'été qui arrive.

jeudi 3 juin 2021

Le Grand Tour d'Aigues-Mortes enfin visible à la Maison du grand site, c'est un début

 

Eugène Lefèvre-Pontalis, La Tour de Constance et le port d'Aigues-Mortes
Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine


©Nathalie Stickelbaut, LaTour de Constance et le port d'Aigues-Mortes, 2020


L'exposition Le Grand Tour d'Aigues-Mortes, du moins son début, est enfin visible, et jusqu'au 30 septembre, à la Maison du grand site de la Camargue gardoise, sur la Via Rhôna au bord de l'étang de la Marette.

Elle montre l'évolution des paysages camarguais en confrontant quelques photographies anciennes d'Eugène Lefèvre-Pontalis (1862-1923), Maurice Guibert (1856-1922), Médéric Mieusement (1840-1905), Henry de Lestrange (1853-1926), Georges Estève (1890-1975) André Langlois, Morancé (Vers 1940), Eugène Isnardon (1873-1947), Charles Boulary (1856-1916), avec les mêmes points de vue repris sous le même angle par les photographes de Regards d'Aigues-Mortes, Nathalie Stickelbaut, Alain Vielle, Patrice Banq, Jean-Pierre Servel, Alberto Garcia.

Les fonds anciens viennent de la Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine du Ministère de la Culture, des Archives municipales de Marseille, et du fonds Boulary de la Ville d'Aigues-Mortes.

Depuis sa création, l'association Regards d'Aigues-Mortes s'attache à mettre en valeur les fonds photographiques anciens et à faire connaître les auteurs d'images souvent diffusées sous la forme de cartes postales anonymes comme c'était la vogue au début du XXe siècle.

Notre travail de confrontation des points de vue a commencé dès 2011 avec l'exposition Aigues-Mortes, 150 ans sous le même angle, à la Chapelle des Capucins. Depuis nous avons contribué à faire connaître l'oeuvre de Charles Boulary, photographe Aigues-Mortais redécouvert grâce à André Rancurel.

En parallèle, le Syndicat Mixte de la Camargue gardoise réalise un Observatoire Photographique des Paysages : développée par le ministère de l'Environnement dans les années 1990, cette méthode d'observation des transformations des paysages permet de comparer plusieurs images réalisées d'un même point de vue, au même cadre, mais à des moments différents espacés d'une ou plusieurs années.

Prévue en 2020, l'exposition Le Grand Tour d'Aigues-Mortes comporte davantage de photographies et elle a vocation à être rééditée ou partagée entre plusieurs sites.

La Maison du grand site de la Camargue gardoise et son sentier sont ouverts en visite libre du mercredi au dimanche de 10h à 18h, et à partir du 1er juillet de 10h à 19h (interruption de 12h30 à 13h30).

mardi 4 mai 2021

Mois des jardins, moisson de coquelicots pour la Médiathèque


Pour le mois des jardins, nous avions plusieurs dizaines de photos à proposer à la Médiathèque André Chamson mais le choix était évident, les coquelicots raflaient la mise, notamment la série de Philippe Blaise.



©Philippe Blaise, série Coquelicots

Hasard de la sélection, les coquelicots de Philippe Blaise viennent d'Aigues-Vives, celui de Solange Yriarte vient d'Aimargues, et pour Bruno Lahousse de Vergèze.

©Solange Yriarte

©Bruno Lahousse
Pour le coup, les chevalets se multiplient et s'alignent dans la salle de lecture, au soleil. Pour un peu on les mettrait dehors, car oui, c'est une médiathèque où l'on peut profiter de deux espaces extérieurs.





jeudi 1 avril 2021

Poisson-humour, pas si facile, surtout pour lire

©Nathalie Stickelbaut

Poisson d'avril, poisson-humour, si vous l'acceptez, voilà votre mission photo pour le mois d'avril. Signé votre médiathèque préférée. Message reçue, mission acceptée.

©Jean-Pierre Servel, Poisson lune


©Alberto Garcia, Sculpture boulevard Jean Bastide, Le Grau du Roi



©Alberto Garcia, Détail d'une mosaïque de Capron, Le Grau du Roi
Les propositions fusent et l'équipe d'Anne Pernet retient quatre photographies exposées dans le  hall de la médiathèque tellement bien décoré qu'on sent presque la mer, les enfants adorent.











mercredi 3 mars 2021

Illustrer l'écriture à la Médiathèque

Inaugurée pendant le confinement, la nouvelle médiathèque André Chamson d'Aigues-Mortes nous a proposé d'illustrer le thème de l'écriture, choisi pour ses animations du mois de mars.

Autour d'Anne Pernet, responsable des 3 médiathèques de la communauté de communes, l'équipe met en scène dans le hall d'entrée les ouvrages correspondants, fiction, album ou documentaire, livre d'images ou livre savant, une présentation vivante qui pique la curiosité.

Sur quatre chevalets prêtés pour l'occasion nous installons les photos retenues, heureux de trouver notre place dans ce lieu magnifique.

©Philippe Blaise, Calligraphie de rue



©Françoise Martin, Ecrivaine


©Isabelle Secretan, Notes de lecture


vendredi 22 janvier 2021

Coup d'oeil - malgré tout - dans notre assiette à Pierresvives Montpellier



Les visiteurs des Archives de l'Hérault et de la Médiathèque - en nombre limité puisque la jauge est réduite - ont pu voir l'exposition "Coup d'oeil dans notre assiette", superbement installée sur la mezzanine du magnifique bâtiment de Pierresvives jusqu'au 23 janvier 2021.


Photos © Isabelle Secretan




Elle fait écho au thème "Je mange donc je suis", traité par le Musée de l'Homme dans la grande exposition du rez-de-chaussée, qui n'a malheureusement pas pu ouvrir.

C'est la 4e année que nous présentons dans le cadre d'Objectifs croisés, avec nos amis de Clapiers et Baillargues, un choix de photographies réalisées autour du thème annuel choisi par Pierresvives. La collaboration est toujours aussi passionnante et fructueuse. La clarté de la sélection et de l'accrochage doivent beaucoup au professionnalisme des équipes de l'établissement culturel.




Photos © Isabelle Secretan

28 photographies évoquent aussi bien la production alimentaire que la préparation des mets et le partage des repas à travers le monde. Avec la participation d'Anne-Marie Manville (photo de l'affiche), Dominique Louppe, Françoise Fiol, Jean-Michel Céas, Marie-Odile Nair, Anne-Marie Reboulet, Robert Lifran, Geneviève Conejero de Clapiers, Anne-Marie Delvallée de Baillargues, Michèle de Souza, Patrice Banq, Philippe Blaise, Alberto Garcia, Daniel Bellet, Jean-Louis Baudequin, Françoise Martin et Isabelle Secretan d'Aigues-Mortes.  

L'album de l'exposition 
 

Une sélection plus large, d'une centaine de photographies, a été exposée à Clapiers les 17 et 18 octobre 2020.